Souveraineté

La souveraineté est le caractère juridique suprême du pouvoir étatique qui confère le droit à un État d'exercer son autorité politique sur un groupe d'individu (population) vivant sur un territoire donné. Au sens du droit international, la souveraineté est synonyme d'indépendance qui implique une égalité de droit entre les différents États.

Le concept de souveraineté a été définie pour la première fois par l'économiste et philosophe français Jean Bodin dans son oeuvre intitulé Les six livres de la République (1576). Dans cette ouvrage, il compare la souveraineté à une puissance de commandement absolue, indivisible et perpétuelle qui ne nécessite aucun consentement.

Il est courant de classer les différentes formes de gouvernements selon le ou les titulaires de la souveraineté :

  • Dans un régime théocratique, la souveraineté appartient aux représentants de Dieu (souveraineté de droit divin).
  • Dans un régime monarchique, la souveraineté appartient au roi qui l'exerce seul (souveraineté royale).
  • Dans un régime démocratique, la souveraineté appartient au peuple (souveraineté populaire) ou à la nation (souveraineté nationale).

En France, l'article 3 de la Constitution de 1958 pose le principe de la souveraineté nationale en affirmant que « La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum. ».

Pages connexes

Dernière modification de cette page le 01 octobre 2016.Modifier