Mode de scrutin

Un mode de scrutin désigne un système de comptabilisation des voix qui permettra de désigner les élus choisis par le corps électoral dans le cadre d'une élection. Il existe des scrutins majoritaires, des scrutins proportionnels et des scrutins mixtes cherchant à combiner les avantages de ces deux premiers systèmes.

Les scrutins majoritaires

Les scrutins majoritaires attribuent un siège au candidat ayant obtenu la majorité des voix lorsqu'il s'agit d'un scrutin uninominal, ou plusieurs sièges à ceux qui ont obtenu le plus de voix dans le cadre d'un scrutin plurinominal.
On distingue plusieurs types de scrutin majoritaires :

  • Le scrutin majoritaire uninominal à un tour est le mode de scrutin le plus simple puisque le candidat qui obtient le plus de voix remporte le siège dès le premier tour de l'élection. Ce mode de scrutin est utilisé en Grande-Bretagne.
  • Le scrutin majoritaire uninominal à deux tours implique une élection sur deux tours sauf dans le cas où un candidat obtient la majorité absolue des voix dès le premier tour. La participation au second tour de l'élection est réservée aux deux candidats ayant obtenu le plus de voix lors du premier tour et parfois à d'autres candidats ayant obtenu un nombre minimum de voix préalablement déterminé.
  • Le scrutin majoritaire plurinominal à un tour attribue la totalité des sièges à pourvoir aux candidats de la liste ayant obtenu le plus de voix lors du premier et unique tour de l'élection.
  • Le scrutin majoritaire plurinominal à deux tours attribuent tous les sièges aux candidats de la liste ayant obtenu le plus de voix lors du second tour de l'élection sauf dans la situation où une liste aurait déjà obtenu la majorité absolue des voix lors du premier tour de l'élection, auquel cas le second tour n'est pas nécessaire.

Les scrutins proportionnels

Les scrutins proportionnels reposent sur un principe simple qui consiste à faire en sorte que les élus représentent de manière équitable et proportionnelle la diversité des opinions du corps électoral. Une élection utilisant ce mode de scrutin se déroule nécessairement sur un seul tour et permet d'attribuer quelques sièges aux tendances minoritaires.

Le scrutin proportionnel plurinominal constitue le mode de scrutin proportionnel le plus répandu dans le monde. Chaque parti politique présente une liste de candidats. Les électeurs sont ensuite invités à voter pour une liste à laquelle ils peuvent éventuellement faire un classement préférentiel des candidats lorsque le panachage des listes est autorisé. Il existe ensuite plusieurs méthodes pour répartir les voix et déterminer le nombre de siège remporté par chaque parti politique. Selon la méthode du quotient, le nombre de sièges attribués à chaque liste de candidats résulte du nombre de voix obtenus par une liste divisé par le quotient électoral qui représente le nombre de voix nécessaires pour obtenir un siège.

Les scrutins mixtes

Les scrutins mixtes cherchent à réunir les avantages des scrutins majoritaires et des scrutins proportionnels et à en réduire les inconvénients. Le choix du mode de scrutin peut avoir un impact considérable sur le résultat d'une élection. Les scrutins majoritaires à un tour auront tendance à favoriser le bipartisme et donc les alternances entre deux partis dominants, tandis que les scrutins proportionnels auront plutôt tendance à favoriser le multipartisme et donc à donner de l'importance aux petits partis politiques qui peuvent former des alliances électorales avec les majorités.

Pages connexes

Dernière modification de cette page le 19 avril 2016.Modifier