Laïcité

La laïcité est un principe fondamental de la République française qui préconise une séparation entre les institutions de l'État et les organisations religieuses. Selon ce principe, l'État ne doit pas favoriser ou défavoriser la propagation de certaines croyances religieuses ou imposer les règles de vie en société d'aucune religion.

Les principes fondamentaux de la laïcité

Le principe de laïcité repose sur trois idées fondamentales :

  • L'État doit garantir la liberté de conscience et la liberté de culte, ce qui implique le droit à chacun, croyant ou non, d'avoir sa propre opinion religieuse et de pouvoir l'exprimer librement dans la limite du respect de l'ordre public.
  • L'État doit veiller à la séparation des institutions publiques et des groupes religieux, ces derniers ne pouvant en aucun cas influencer les décisions politiques. De plus, l'État ne doit pas encourager ou faire obstruction à la pratique d'une religion, ou imposer, par la loi, le respect de certaines règles religieuses dans la vie en société.
  • L'État doit garantir l'égalité de tous devant la loi en faisant abstraction de la religion et de toutes convictions religieuses. L'État doit être neutre, il ne peut pas favoriser les pratiquants d'une certaine religion et défavoriser les pratiquants d'une autre.

La laïcité s'est peu à peu mise en place dans les écoles publiques, d'abord avec les lois Jules Ferry de 1881 et 1882 qui ont rendu l'école gratuite, obligatoire et laïque, puis avec la Loi de 1905 instaurant une séparation institutionnelle entre l'Église et l'État.
Au cours des dernières décennies, la laïcité à l'école était au centre de nombreux débats avec notamment l'apparition du foulard islamique dans certains établissements scolaires. C'est dans ce contexte qu'en 2004, une loi interdisant le port de signes manifestant son appartenance religieuse à l'école a été votée.

Dernière modification de cette page le 11 avril 2016.Modifier