Bipartisme

Dans une démocratie, le bipartisme désigne une situation dans laquelle seulement deux des partis politiques existants alternent plus ou moins régulièrement au pouvoir. Ces deux partis obtiennent régulièrement des majorités absolues au sein du Parlement, le parti qui remporte les élections constituant le gouvernement et le parti battu formant l'opposition.

Pour qu'une telle situation d'alternance fonctionne correctement au fil des élections, il est faut néanmoins que les deux partis politiques prédominants s'accordent sur les principes fondamentaux du régime.

On distingue deux degrés de bipartisme :

  • Le bipartisme absolu dans lequel seuls deux partis politiques rivaux sont représentés au Parlement. C'est le cas notamment aux États-Unis où seuls sont représentés au Congrès le parti démocrate et le parti républicain.
  • Le bipartisme élargi dans lequel des partis politiques minoritaires peuvent également siéger au Parlement.

Le scrutin majoritaire à un tour tend à favoriser le bipartisme car il incite les partis minoritaires à se rallier à un parti plus important qui défend le même courant d'idée sous peine de provoquer la victoire du courant contraire.

La bipolarisation désigne un système où les différents partis politiques tendent à créer des alliances politiques jusqu'à former deux coalitions rivales. C'est le cas notamment en France sous la Vème République où on peut observer d'un côté une alliance entre certains partis de droite et du centre et, d'un autre côté, une coalition entre les socialistes et d'autres partis de gauche comme les écologistes par exemple.

Pages connexes

Dernière modification de cette page le 12 avril 2016.Modifier