Théocratie

Le terme théocratie vient du grec « theos » qui signifie Dieu et « kratos » qui se traduit par pouvoir, puissance ou autorité. Ainsi, la théocratie correspond à une société dans laquelle le détenteur du pouvoir politique, étant le titulaire d'une souveraineté de droit divin, trouve la légitimité de son autorité dans une instance divine.

Dans un tel régime, le gouvernant exerce son pouvoir au nom de Dieu, soit comme étant son représentant sur Terre, soit comme étant son descendant (exemple : civilisation Inca). Le gouvernant peut aussi exercer son pouvoir en se considérant lui-même de nature divine comme c'était le cas des pharaons dans l’Egypte antique, qui étaient considérés comme de véritables dieux vivants par les égyptiens.

Le pouvoir politique échappe alors à toute remise en cause dans la mesure où chaque mesure prise, chaque loi, chaque jugement est l’expression même de la volonté divine qui par essence, dépasse l’entendement humain et ne saurait donc être contestée. Ainsi, dans cette forme de gouvernement, la puissance politique trouve une assise particulièrement forte. Plus précisément, la légitimé du pouvoir est proportionnée à la prégnance du sentiment religieux au sein de la société gouvernée.

Dans une théocratie, les dirigeants règnent aussi bien sur la sphère spirituelle que la sphère matérielle, cette dernière regroupant tout ce qui ne relève pas du domaine spirituel. Par ailleurs, aucune distinction n'est faite entre les lois civiles et les lois religieuses.

Pages connexes

Dernière modification de cette page le 01 octobre 2016.Modifier