Monarchie

Le terme monarchie vient du grec « monos » qui signifie seul, unique et « arke » qui se traduit par autorité, pouvoir ou commandement. Ainsi, la monarchie est un régime politique dans lequel le pouvoir est exercé par une seule et même personne, le monarque (roi). En principe, son pouvoir lui a été transmis par hérédité et il doit l'exercer durant toute sa vie.

Les différents types de monarchies

Il existe plusieurs types de monarchies selon l’étendue du pouvoir que détient le roi :

  • La monarchie de droit divin : Le roi tire la légitimité de son pouvoir d’une instance divine. Dans ce type de monarchie, le roi est un représentant de Dieu et ses décisions sont l'expression de la volonté divine. Ainsi, s'opposer à une décision du roi revient à s'opposer à la volonté de Dieu. Ce type de régime politique correspond à une théocratie.
  • La monarchie absolue : Le pouvoir du monarque est particulièrement grand puisque d'une part il n'est soumis à aucun contrôle, et d'autre part il est caractérisé par l'absence de séparation des pouvoirs. C'était le cas en France sous l'Ancien Régime. Le pouvoir du roi était alors uniquement restreint par les lois fondamentales du royaume, telles que les modalités de succession ou encore le principe d’indisponibilité de la couronne.
  • La monarchie limitée, ou monarchie constitutionnelle : Elle s'oppose à la monarchie absolue car le pouvoir du roi est limité par les dispositions de la Constitution. Ce type de monarchie a existé en France sous la Restauration (1814-1830), période durant laquelle le pouvoir du roi était encadré par la Charte constitutionnelle de 1814.
  • La monarchie parlementaire : Elle correspond à une monarchie où le roi dispose d'un pouvoir très limité, voir inexistant, et ne joue plus qu'un rôle politique symbolique. C'est le régime politique actuel du Royaume-Uni par exemple.

Pages connexes

Dernière modification de cette page le 09 novembre 2017.Modifier